Stéphanie MARSEILLE-PRUD’HOMME, Les mains dans le papier – luminaires en papier

Depuis toujours, je raconte des histoires. Petite, je me projetais dans les yeux d’un animal pour en conter le regard. Adulte, je dressais le portrait des gens. Aujourd’hui, les mots ont fait place aux papiers et c’est grâce à eux que je raconte le jardin ou que je crée des ambiances propices à la rêverie.

Je travaille donc le papier. Sur les feuilles de washi uni, je couche mes propres histoires. Le cyanotype, ce vieux procédé photographique, me tient alors lieu de plume. Les feuilles et les fleurs de mon jardin entrelacent drames et intrigues. Et c’est dans un monde bleu que je vous entraîne au cœur d’un songe éveillé et merveilleux. Mais je travaille aussi mon jardin sous forme de papiers : des plantes que je sème et cultive, je tire du papier végétal et de ses fibres, j’entrelace d’autres récits.

Comme dans une bonne librairie, chacun peut, auprès des Mains dans le papier, trouver l’histoire qui lui plaît.

Participation au(x) salon(s) : Rambouillet 2022